• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

Lyonnitude(s) : Spiritualité

La campagne lancée contre l’égalité devant le mariage par la hiérarchie catholique procéde plus de l’acte militant visant à imposer ses règles  (que n’aurait-on dit si un Imam avait tenu les propos de Mgr Barbarin sur le parlement et Dieu !) et une certaine lecture de la Bible sur l’ensemble de la société que du témoignage… Mgr Podvin a parlé du totalitarisme de ceux qui contesteraient cette position.  Pas sûr que celui-ci soit du côté des opposants.

Pour ceux qui ne le sauraient pas, ce jour du 15 août  n’est pas qu’une date fériée synonyme de bouchons sur les route, c’est aussi la fête de la montée de Marie pour les catholiques. Je ne reviendrais pas sur l’aspect théologiquement discutable de l’assomption  je l’ai déjà fait il y a quelques années.

Ce matin dans nombre de paroisses catholiques de France a été lue une prière envoyée par le Cardinal André Vingt-Trois. Glissée au milieu des pensées à différentes causes, se trouve le souhait que le mariage soit réservé aux couples hétérosexuels. Si la formulation au sein de la prière peut avoir l’air discréte, elle n’en est pas moins présente et est revendiquée comme militante par le Cardinal de Lyon, Mgr Barbarin.

Donner un avis sur la société

Il me parait pour ma part normal que le pape et sa structure, puissent, comme d’autres, donner leur avis sur sa vision de la société. Je suis d’ailleurs toujours assez surpris de voir nombre d’acteurs engagés dans la cité se féliciter de prises de positions des catholiques, musulmans, protestants, juifs ect… lorsqu’elles vont dans leur sens et leur dénier tout droit de parole lorsque ces dernières s’opposent à leurs opinions.

Que l’Eglise Catholique ne reconnaisse pas le mariage homosexuel, c’est son droit. Même si l’interdiction de l’homosexualité dans la Bible ne me semble pas si claire que l’on veut bien le dire. Dans un billet précédent je m’étais d’ailleurs intéréssé à la question de l’homosexualité dans la bible.

Une lecture dicutable des textes

Dans 1 Corinthiens 6:9 il dit ainsi « Ne vous égarez pas: ce ne sont pas ceux qui se livrent à l’inconduite sexuelle, à l’adultère, à l’idolâtrie, les hommes qui couchent avec des hommes (la traduction est d’ailleurs contestée, certains affirmant qu’elle ne parle que des gens ayant une inconduite, même si les textes grecs semblent bel et bien évoquer respectivement les partenaires actifs et passifs dans les pratiques homosexuelles masculines selon les notes de traduction de la Nouvelle Bible Segond), les voleurs, les gens avides, les ivrognes, ceux qui s’adonnent aux insultes et à la rapacité qui hériteront du Royaume de Dieu« .

A cette lumière là on comprend que la problématique posée n’est pas tellement l’homosexualité en elle-même mais plutôt ce qui détourne de penser à Dieu, dans les loisirs et la futilité.Et puis le passage est tout aussi redoutable pour le paquet de mauvaises langues que compte le monde politique et l’humain en général !

Le fait que Paul assimilait de façon qui serait scandaleuse aujourd’hui homosexualité et futilité est logique puisqu’il n’y a avait l’époque pas de couples officiellement installés, le rôle de la descendance étant différent et la sexualité homosexuelle se passant sans doute à côté du mariage, dans les loisirs, ces loisirs que les textes Pauliniens comme l’évangile de Jacques n’aimaient pas trop…

Du reste Paul dit au moins à une reprise qu’il n’est pas forcément à suivre à la lettre en matière de sexualité, toujours dans cette même lettre aux Corinthiens citée plus haut, dans le chapitre 7.

D’ailleurs c’est bien dans ce chapitre qu’il nous dit « Je voudrais bien que tous soient comme moi;mais chacun tient de DIeu un don particulier de la grâce, l’un d’une manière, l’autre de l’autre« .N’est-ce pas une autre raison de vouloir l’égalité de tous dans les Eglises? Surtout si la bible nous dit que Dieu s’adresse à tous et à toutes.

Une logique totalitaire de l’Eglise Catholique

Quoi qu’il en soit l’Eglise Catholique est libre d’avoir une autre lecture que celle que je viens de faire. N’en reste pas moins que sa vision pose question c’est quand elle entend imposer, par une campagne, SA morale au parlement et à tous.Le propos de Mgr Barbarin, « Le parlement n’est pas Dieu le pére », est emblématique.

Eut-il été prononcé par un Imam, nous aurions eu droit à une litanie sur la République menacée à longueur de colonnes et de commentaires de lecteurs du Figaro et à des déclarations incendiaire de membres du FN et de l’aile droite de l’UMP.

Si il n’est pas théologiquement injustifié (Oui le parlement n’est pas Dieu, oui le pouvoir terrestre n’est pas le pouvoir divin) il pose un vrai probléme: loin de vouloir limiter son combat à ses croyants (qui ne sont pas tous d’accord avec lui) Barbarin et l’Eglise Catholique en général essaient d’imposer à d’autres citoyens, à tous les citoyens la vision d’une confession. On est pas loin de la vision qu’ont certains mouvements islamistes…vis à vis des chrétiens d’Egypte.

lire aussi l’excellent billet d’Autheuil sur le sujet et celui de Caroline Mécary