• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

Lyon People vs Tribune de Lyon : C'est la prise de Bec ! (Lyonnitude(s) )

 Ca chauffe dur entre Lyon People et Tribune de Lyon. La cause est grave, la lutte est dure. En cause ? Les législatives à venir ? La famine dans la Corne de l’Afrique ? Non.Un restaurant.

Tout est parti d’une rumeur de vente du restaurant de Nicolas Le Bec de la confluence, relayé par Tribune de Lyon. L’été à Lyon l’actu est parfois pauvre et cette couverture en vaut bien d’autres. Changement d’avis du proprio ? Intox ? La vente ne s’est pas faite. Le monde n’en a pas été bouleversé, les météorites ne sont pas tombées sur Perrache et Vaise…

Lyon People, mensuel à succès mêlant soirées mondaines locales, intervews et chroniques orientées souvent très à droite, s’est alors exprimé sur le sujet évoqué par la Tribune de Lyon. Dans une chronique au vitriol, le rédac chef y est allé au canon, parlant de journalistes s’étant laisser enfumer et aux ordres. Mazette. La riposte et rectification de François Sapy, rédacteur en chef de Tribune de Lyon n’est pas fait attendre. Dans un billet lui aussi au vitriol, le journaliste évoque l’indépendance de sa rédaction face à un Lyon People qui ne ferait qu’écrire sur les établissements qui lui achètent de la pub. Mazette, quelle lutte entre le magazine people dont les lecteurs m’avaient désigné « jeune politique de l’année  » peu après mon élection(malgré ma fort faible fréquentation des mondanités ) et l’hebdo d’info dans lequel je fais le chroniqueur de gauche au côté de deux estimés confréres de droite !

Que ceux qui disent que la gastronomie et la presse lyonnaise s’endorment un peu l’été soient doublement détrompés !

Lyon People vs Tribune de Lyon : C'est la prise de Bec ! (Lyonnitude(s) )

 Ca chauffe dur entre Lyon People et Tribune de Lyon. La cause est grave, la lutte est dure. En cause ? Les législatives à venir ? La famine dans la Corne de l’Afrique ? Non.Un restaurant.

Tout est parti d’une rumeur de vente du restaurant de Nicolas Le Bec de la confluence, relayé par Tribune de Lyon. L’été à Lyon l’actu est parfois pauvre et cette couverture en vaut bien d’autres. Changement d’avis du proprio ? Intox ? La vente ne s’est pas faite. Le monde n’en a pas été bouleversé, les météorites ne sont pas tombées sur Perrache et Vaise…

Lyon People, mensuel à succès mêlant soirées mondaines locales, intervews et chroniques orientées souvent très à droite, s’est alors exprimé sur le sujet évoqué par la Tribune de Lyon. Dans une chronique au vitriol, le rédac chef y est allé au canon, parlant de journalistes s’étant laisser enfumer et aux ordres. Mazette. La riposte et rectification de François Sapy, rédacteur en chef de Tribune de Lyon n’est pas fait attendre. Dans un billet lui aussi au vitriol, le journaliste évoque l’indépendance de sa rédaction face à un Lyon People qui ne ferait qu’écrire sur les établissements qui lui achètent de la pub. Mazette, quelle lutte entre le magazine people dont les lecteurs m’avaient désigné « jeune politique de l’année  » peu après mon élection(malgré ma fort faible fréquentation des mondanités ) et l’hebdo d’info dans lequel je fais le chroniqueur de gauche au côté de deux estimés confréres de droite !

Que ceux qui disent que la gastronomie et la presse lyonnaise s’endorment un peu l’été soient doublement détrompés !