• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

Licenciement d’Eric Zemmour de RTL: les mythes du spectacle


Eric Zemmour vient d’être remercié par RTL. Ou plutôt il ne reprendra pas sa chronique la saison prochaine. En cause des dérapages qualifiés par beaucoup de racistes et sexistes. Se déchaine une polémique sur la censure, la liberté d’expression, RTL, le PS, le politiquement correct, la dérive raciste d’une l’UMP, bref tout cela lance un spectacle polémique un peu habituel mais utilisant des objets factuellements faux, où la marchandise est bien plus présente dans les motifs que la politique. Détaillons.

A-Zemmour est-il la voix de l’UMP dans les médias ?

Antilibéral, favorable à un retour au franc, souverainiste, favorable à une école républicaine disposant de larges myens Zemmour est à la base plus proche d’une droite souverainiste à la Charles Pasqua, à la Dupont-Aignan ou même de gens comme Chevénement qu’à l’UMP.

Sa dérive de plus en plus grande vers une pensée de plus en plus ethnique et de moins républicaine l’a aussi approché de Marine Le Pen, vue avec de plus en plus de bienveillance par certains ses proches que sont par exemple Elisabeth Lévy. Parallèlement à cela une bonne partie de l’électorat UMP depuis l’orientation de plus en plus réactionnaire prise par le mouvement se reconnait dans ses thèses. Twitter a d’ailleurs, depuis l’annonce de son non renouvellement de contrat été envahi de tweets de militants du parti de Copé de ce type:


Pourtant, rappellons que si les propos de Zemmour sur les femmes et les minorités sont de plus en plus endossés par les militants UMP, Zemmour ne prétend aucunement parler au nom de ce parti et n’a aucun mandat pour le faire. Il serait donc injuste de faire comme certains et de porter ses propos au débit du parti de Sarkozy. Mais, comme le disait bien Askolovitch, il est en tout cas le révélateur d’une fraction de la droite en radicalisation.

Qui est encore plus pitoyable lorsqu’elle essaye de créer un récit fictif, de faire du spectacle en essayent de faire porter à ses adversaires politiques un licenciement issu d’une logique marchande qu’elle vénére pourtant et qui s’incarne en l’occurence dans la réputation d’une radio commerciale. Derrière le voile des postures,  Zemmour et un commerce qui cherche, cherche à préserver sa marque pour vendre de la pub sur son antenne et non l’UMP et le PS.Le spectacle de l’éthique affichée par RTL face aux protestations d’associations antiracistes est le paravent d’une logique marchande.

B) Quelle censure ?

Zemmour est un éditorialiste intéressant quand on se penche dessus au départ. Comme le disait tout à l’heure le blogueur de gauche Politeeks, il améne au moins à la réflexion. Pour ma part il m’est d’ailleurs arrivé de le défendre sur ce blog. Malgré on s’en doute des désaccords de fond colossaux. Mais j’ai arrêté de suivre ses aventures en général, le bonhomme faisant de plus en plus dans la posture provocatrice creuse et malsaine, ses prises de positions trop prévisibles.

Mais cet intérêt pour une chronique un peu tranchée amène à ce que nombre de médias salarient généreusement et fassent s’exprimer le bonhomme. Ainsi, soi-disant victime d’une implacable censure, Zemmour s’exprime tout de même dans une émission qui porte son nom sur Paris Première, dans le Figaro, le Figaro Magazine, le Spectacle du Monde, I-tele, dans ses ouvrages et j’en oublie. On connait chroniqueurs qui aimeraient bénéficier de tant d’exposition. Il l’appeleraient à coup sûr pas censure.

On peut aussi, comme Marc Vasseur, se poser la question: pourquoi Zemmour et pas d’autres? Il est bien que des esprits de droite tranchée s’expriment sur les plateaux…mais alors pourquoi RTL n’a-t-elle pas d’équivalent de gauche de Zemmour ? Tiens Laurent Bouvet, avec qui j’ai d’ailleurs aussi des différences ? Ce serait des plus intéressant pourtant.

Licenciement d’Eric Zemmour de RTL: les mythes du spectacle


Eric Zemmour vient d’être remercié par RTL. Ou plutôt il ne reprendra pas sa chronique la saison prochaine. En cause des dérapages qualifiés par beaucoup de racistes et sexistes. Se déchaine une polémique sur la censure, la liberté d’expression, RTL, le PS, le politiquement correct, la dérive raciste d’une l’UMP, bref tout cela lance un spectacle polémique un peu habituel mais utilisant des objets factuellements faux, où la marchandise est bien plus présente dans les motifs que la politique. Détaillons.

A-Zemmour est-il la voix de l’UMP dans les médias ?

Antilibéral, favorable à un retour au franc, souverainiste, favorable à une école républicaine disposant de larges myens Zemmour est à la base plus proche d’une droite souverainiste à la Charles Pasqua, à la Dupont-Aignan ou même de gens comme Chevénement qu’à l’UMP.

Sa dérive de plus en plus grande vers une pensée de plus en plus ethnique et de moins républicaine l’a aussi approché de Marine Le Pen, vue avec de plus en plus de bienveillance par certains ses proches que sont par exemple Elisabeth Lévy. Parallèlement à cela une bonne partie de l’électorat UMP depuis l’orientation de plus en plus réactionnaire prise par le mouvement se reconnait dans ses thèses. Twitter a d’ailleurs, depuis l’annonce de son non renouvellement de contrat été envahi de tweets de militants du parti de Copé de ce type:


Pourtant, rappellons que si les propos de Zemmour sur les femmes et les minorités sont de plus en plus endossés par les militants UMP, Zemmour ne prétend aucunement parler au nom de ce parti et n’a aucun mandat pour le faire. Il serait donc injuste de faire comme certains et de porter ses propos au débit du parti de Sarkozy. Mais, comme le disait bien Askolovitch, il est en tout cas le révélateur d’une fraction de la droite en radicalisation.

Qui est encore plus pitoyable lorsqu’elle essaye de créer un récit fictif, de faire du spectacle en essayent de faire porter à ses adversaires politiques un licenciement issu d’une logique marchande qu’elle vénére pourtant et qui s’incarne en l’occurence dans la réputation d’une radio commerciale. Derrière le voile des postures,  Zemmour et un commerce qui cherche, cherche à préserver sa marque pour vendre de la pub sur son antenne et non l’UMP et le PS.Le spectacle de l’éthique affichée par RTL face aux protestations d’associations antiracistes est le paravent d’une logique marchande.

B) Quelle censure ?

Zemmour est un éditorialiste intéressant quand on se penche dessus au départ. Comme le disait tout à l’heure le blogueur de gauche Politeeks, il améne au moins à la réflexion. Pour ma part il m’est d’ailleurs arrivé de le défendre sur ce blog. Malgré on s’en doute des désaccords de fond colossaux. Mais j’ai arrêté de suivre ses aventures en général, le bonhomme faisant de plus en plus dans la posture provocatrice creuse et malsaine, ses prises de positions trop prévisibles.

Mais cet intérêt pour une chronique un peu tranchée amène à ce que nombre de médias salarient généreusement et fassent s’exprimer le bonhomme. Ainsi, soi-disant victime d’une implacable censure, Zemmour s’exprime tout de même dans une émission qui porte son nom sur Paris Première, dans le Figaro, le Figaro Magazine, le Spectacle du Monde, I-tele, dans ses ouvrages et j’en oublie. On connait chroniqueurs qui aimeraient bénéficier de tant d’exposition. Il l’appeleraient à coup sûr pas censure.

On peut aussi, comme Marc Vasseur, se poser la question: pourquoi Zemmour et pas d’autres? Il est bien que des esprits de droite tranchée s’expriment sur les plateaux…mais alors pourquoi RTL n’a-t-elle pas d’équivalent de gauche de Zemmour ? Tiens Laurent Bouvet, avec qui j’ai d’ailleurs aussi des différences ? Ce serait des plus intéressant pourtant.