• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

août 2011 | Page 2

Je ne vais pas faire l’analyse complète des annonces fiscales d’hier soir (allez plutôt voir ici, ici, ici) il n’y a surtout que du peu surprenant. Même si il y a 3 choses que j’ai noté dans le plan de rigueur annoncé par le gouvernement:

1-La doctrine fiscale de Nicolas Sarkozy, les mesures qu’il a prises continuent à être enterrée sans le dire.

2-la grande faiblesse de la taxe sur les très grandes fortunes (200 millions d’euros. Même si surtaxer les riches n’est pas la seule et unique solution , l’effort demandé est dérisoire alors que le gouvernement a rétrocédé depuis ces dernières années prés de 12 000 millions d’euros de cadeaux fiscaux) est des plus surprenantes alors que l’effort sur les classes populaires et moyennes est bien plus rude.

3-Et enfin il y a une chose qui m’a interpellé ce matin dans un interview donné par Valérie Pécresse sur France Inter: l’exception vin et rhum.Le coca, le pepsi, l’orangina etc… bref les sodas seront taxés. L’alcool également. Seuls seront épargnés le vin et le rhum ( ainsi que des spécialités régionales, la Chartreuse ne sera pas touchée, ouf ! ). Valérie Pécrésse a tout d’abord tenté de justifier cette exception en parlant d’une simple taxe (340 millions d’euros en plus…) sur les alcool fort avant que le journaliste ne lui rappelle que la boisson en question, titrant généralement entre 38 et 60 degrés rentrait elle aussi dans ce catégorie … Il s’agissait sans doute de ne pas se mettre à dos les producteurs dans les Dom-Tom (mais qu’en sera-t-il des productions jamaicaines et de Saint-Domingue ?) et les vignerons par cette exception. Bientôt le coca sera plus cher que l’alcool dans un Cuba Libre. Mais, si il s’agit de préserver la production française, alors pourquoi ne pas aussi exempter la bière ?

We are the world repris par des punks brandissant des bières, ça déménage !

La chute du régime de Khadafi ne change pas les choses qu’en Libye, loin de la. Ce sera aussi, du Tchad au Maroc en passant par l’Ulster, une redistribution des cartes pour beaucoup.

On a par exemple beaucoup évoqué le soutien d’Hugo Chavez au leader libyen. Mais il est loin d’être le seul. Couleurs Irlandaises rappelle par exemple que les indépendantistes Nord-Irlandais ont une longue histoire de soutien du leader libyen. Ils ne sont pas les seuls.Il y a une sorte « d’alter-alter mondialisme »mondial autour du colonel. Même si celui-ci s’était tout de même tempéré avec son rapprochement il y a quelques années avec les USA.

En fait Kadhafi, qui se réclamait d’une troisième voie entre le communisme et le capitalisme au nom d’une synthèse entre nationalisme et socialisme, avait sa propre internationale de « mouvements de résistance » qu’il soutenait. Ceux-ci avaient pour point commun d’êtres opposés à la démocratie au sens classique du terme, de remuer un fond mélant nationalisme et rhétorique révolutionnaire et un marxisme, parfois très affirmé, parfois plus vague,  remplacé même souvent par un fonctionnement dirigiste de type fasciste.

De temps à autre ces  divers mouvements se réunissaient à Tripoli pour de grands sommets mondiaux, de « mouvements progressistes et verts ».Kadhafi avait envie de promouvoir son modèle de » Grande Jamahiriya Arabe Libyenne Populaire et Socialiste. » Il avait même tenté de sponsoriser une équipe de hockey sur glace allemande pour faire la promotion de l’ouvrage exposant sa doctrine, mélant arabisme, nationalisme radical et une économie planifiée de type fasciste (rebaptisée par lui socialiste arabe).

Au cours des années, on croisait à Tripoli des mouvements marginaux en occident, au frontières ou carrément dans le terrorisme d’extrême-gauche(Comme la Fraction Armée Rouge)  ou certaines franges des nationalistes révolutionnaires de l’extrême-droite française à l’exemple des gens de Nouvelle Résistance autour de Christian Bouchet. S’y trouvaient aussi des leaders de guérillas sanguinaires. A l’exemple du RUF de Sierra-Léone, l’un des mouvements armés les plus barbares de ces vingt dernières années, composé de nombreux enfants soldats et tristement connu pour ses atrocités. Plus localement, au côté de l’Algérie, Kadhafi soutient le Front Polisario, en guérilla au Maroc.

On y trouvait aussi divers mouvements du monde arabe se réclamant généralement d’une synthèse entre nationalisme arabe et marxisme (comme le FPLP). C’est d’ailleurs dans ce marigot amenant à une sorte  que des rapprochements surprenants se sont fait. Pour prendre un cas célèbre, la pourtant très anti-faciste Fraction Armée Rouge séparera les juifs des autres otages lors d’un détournement d’avion en 1976. La propagande de la Libye et de certaines mouvances armées avec lesquelles ils s’étaient entrainés avait visiblement joué.

Nombre des mouvances soutenues par Kadhafi recevaient armes et financement du régime libyen. Certes bien moins depuis que le chef Libyen avait souhaité redevenir proche de l’Occident, avant que la révolution éclate. Au Sahara Occidental, en Palestine (via les Brigades d’Abou Ali Mustafa ) mais aussi dans les mouvances marginales de la mouvance catholique Nord-Irlandaise et au Tchad, des cartes peuvent changer de main.

Edit: Billet repris par le site de l’hebdomadaire Marianne.

Quelques confrères (dont Juju, Disparitus, Yann, Dadavidov, Jean, Le Grumeau, Bembelly, Le Griffon, Ménilmuche, Slovar, Trublyonne, Romain le breton, Stef, Homer, Des fraises, Minijupe, Marc, CyCee, Eric, Gabale, Dagrouik, Nicolas, Seb, Lolobobo, Melclalex, Cui cui, David, Olympe, Rimbus et 365mots) et moi-même, sommes invités par Antenne Relais à donner leurs avis à propos des primaires. La question est « que pensez-vous du « vote utile » au 1er tour, à la primaire PS pour commencer, puis à la présidentielle ? ».

Bien. Commençons donc par la désignation du ou de la candidat(e). Je n’ai, comme certains d’entre vous le savent, pas choisi mon ou ma champion(ne)aux primaires citoyennes (le nom officiel des primaires socialistes )… Les candidats du PS défendant en gros les mêmes orientations, il serait bon en effet que l’un ou l’une gagne largement. Après je peux comprendre que si un candidat ou une candidate soit radicalement différent dans son projet, on puisse vouloir peser sur les orientations de cette façon, par exemple en rééquilibrant vers le centre-gauche et Manuel Valls. Bref, le vote utile en interne a bien évidemment ses vertus puisqu’il amène à un large rassemblement mais bon, il y a une primaire dans lequel on a voulu se laisser le choix alors…

Ensuite sur le vote utile aux présidentielles, je ne me pose pas la question. Moi je vote socialiste, parce que c’est à mon sens utile dans tous les sens du terme. Pas uniquement dans le sens d’être les plus à même de gagner mais aussi parce que le projet me semble le plus à même d’une transformation plus juste et plus dynamique de notre société….

Bon finalement ce week-end ce sera La Rochelle, l’université du PS et non Prague. J’ai une reunion au boulot très importante lundi après-midi et il n’y a pas de vols retours à prix raisonnable ou n’ayant pas 18 heures de correspondance entre dimanche et mardi matin. Alors que des trains c’est un peu plus fréquent. En plus j’ai trouvé un appart-city à la dernière minute. Je ferais un live, étant accrédité la-bas en tant que blogueur invité, même si j’y monterais aussi bien sûr en tant que membre de la direction du parti socialiste du Rhône.

Je le partagerait avec quelques camarades et amis s’étant égarés lors du vote du traité constitutionnel en 2005 et nous consituerons, entre fabiusienne, montebourgeois, aubrystes et social-démocrate, une petite auberge espagnole socialiste et conviviale. Involontairement d’ailleurs, les protestants seront légérements surreprésentés dans l’appartement puisque nous serons 50% de l’effectif contre 2% en France.

A partir du 31 Août, je serais chaque mercredi vers 18h15 sur RCF. La radio chrétienne m’a en effet sollicité pour devenir chroniqueur sur son antenne aux côté du présentateur, le sympathique Jean-Christophe Galéazzi, qui m’avait déjà invité à deux reprises (ici et ici) dans son émission . C’est donc avec plaisir que je rejoint, quelques minutes par semaine, cette grande aventure humaine et spirituelle.

Je serait le quota protestant en quelque sorte de cette grande radio chrétienne dans laquelle je crois Koz officie au sein de l’antenne parisienne. J’y évoquerais aussi surement le web et d’ailleurs RCF vient d’ouvrir trois sites flambants neufs. On m’a dit que j’aurais la parole libre. Seule réserve: je ne dois pas parler politique ! On se retrouve à l’antenne. Sans avoir l’expérience de l’illustre Guy ou de Mry en la matiére, j’espère m’en sortir honorablement.

La régle d’or est une nouvelle mesure d’austérité pour tous prônée par Nicolas Sarkozy et François Fillon après avoir vidé les caisses de l’Etat pour quelques-uns. Il s’agit d’écrire dans la constitution que le budget ne peut être à découvert. . Très amusant quand on sait que jamais, avant et après la crise, un gouvernement comme ceux dirigées par ces deux personnes n’avait autant vidé les caisses de l’Etat (voir le graphique à gauche notamment). A noter d’ailleurs que en quelque sorte, Burkina-Faso avait tenté de mettre en place un tel dispositif il y a de cela 25 ans. D’ailleurs même Alain Juppé ne croit pas à la règle d’or.

Il n’y a en effet aucune raison de voter cette régle gadget alors que de vraies solutions existent pour cesser l’endettement de la France et résorber la crise.

1-En cas de violation de la régle, aucune sanction n’est prévue. Nicolas Sarkozy a d’ailleurs été incapable de répondre à cette question suite à sa réunion avec Madame Merkel qui n’a rien résolu. Cela est donc un gadget.

2-Les marchés financiers se moquent comme d’une guigne des gesticulations de la France. Ils savent que la seule régulation se fait au niveau européen ou mondial. Et que la France n’est qu’une partie, certes importante, mais qu’une partie quand même de la zone euro.

3-Qu’instaurer des régles financières sous quelqu’un d’aussi peu rigoureux financièrement que Nicolas Sarkozy ne sert à rien. Outre le surendettement du pays auquel il nous a mené, ce sont également les ménages français qui sont plus endettés que jamais, dans un mouvement qui avait démarré avec Raffarin. L’un des premiers gestes du président français avait d’ailleurs été d’aller voir l’Europe pour expliquer qu’il ne pourrait pas remplir les obligations de gestion qu’impliquent le fait d’être dans la zone euro.

4-Que bien loin d’être économique, cette proposition n’est que politicienne. Au lieu de chercher des solutions réelles à une crise financiére, le Président nous fait des conférences de presse inefficaces ou des reunions d’urgence duquel rien ne sort, au risque de fragiliser les marchés. Comme rien ne marche, il ne trouve rien d’autre à faire que d’essayer, tout comme Copé, d’enfermer le PS sur la question de ce dispositif inutile. Il y a un temps pour le politicien Monsieur Sarkozy, il y a aussi et surtout un temps pour sortir l’économie de l’urgence. Il semble que vous confondiez les deux.

5-Que cette mesure n’a rien à faire dans la constitution, sauf à considérer que la démocratie française n’a le droit de choisir qu’entre la rigueur et la rigueur pour les siècles des siècles, quoi que soit la situation du pays et y compris en cas d’urgence.

6-Que cette mesure est la pour faire oublier qu’il y a des solutions à cette crise. Il est notamment impératif que l’Europe se dote d’euro-obligations, afin de réguler la question de la dette et de redonner confiance aux marché sur la solvabilité de celle-ci. Il faut également se fixer, par la loi, une programmation budgétaire afin de respecter nos engagements européens et cette crise. de quitter la spirale de la dette dans laquelle nous a lancé Nicolas Sarkozy. Il faudra pour cela revenir d’ailleurs sur nombre de mesures coûteuses du Président actuel.

La Rochelle ou Prague le week-end prochain ? Il va falloir que je tranche, ne pouvant me multiplier.

La Rochelle ?

Les copains sur les blogs en parlent : le week-end prochain c’est l’université d’été du PS.

J’y suis invité comme « blogueur influent » et incité à venir en tant que membre de la direction du PS du Rhône et militant. Il y aura : Nicolas J, Seb Musset, Dagrouik , Sasa, notre complice JR-Roy et d’autres comme Melcalex.  Et bien sûr les militants socialistes du 69. Gérard Collomb tiendra un atelier par exemple, avec notamment Pierre Moscovici, sur la croissance durable. Et Karim Tabbou, le patron du FFS (le PS algérien ) avec qui j’ai diné hier chez Yann et Chaineze animera une conférence sur le printemps arabe. La géniale Catherine Trautman interviendra sur les premières mesures à prendre en cas de victoire en 2012…et plein d’autres chose.

Le programme complet ici. Il y aura aussi les contacts, les retrouvailles;, la soirée, le plaisir de live-bloguer etc…

Bref, le lecteur inattentif pourrait se dire que je me rendrais donc dans cette superbe ville pleine de protestants en bord d’Atlantique. Boire des mojitos en refaisant le monde en regardant les différentes tribus se promener.

Prague ?

Mais à une semaine je n’arrive pas à trancher. Faisant de la politique toute l’année, je me demande aussi si je ne vais pas plutot décrocher ce coup et me rendre à Prague. Prague où mon ancien quasi-collocataire Romain L’Huillier et mon réel ancien co-thurne Camilo et quelques autres font un gros week-end pour fêter le départ de Romain de République Tchéque. Et n’ayant pas pris de vacances depuis mon nouveau contrat, je dois avoir quelques jours de RTT de réserve.

Un dilemne que je n’arrive toujours pas à trancher après 3 semaines de réflexion.

Une idée ? Jouer à pile ou face? Prendre une décision? Quelle vie kafkaienne !