• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

Le cheval chez Findus: le bal des hypocrites #chevalgate | romainblachier.fr

Le scandale du cheval dans les plats préparés Findus passionne l’actualité. L’affaire montre une hypocrisie assez vaste dans l’affaire: la société visée mais aussi un certain nombre de commentateurs, d’acteurs et de consommateurs.

Pour ceux qui seraient restés dans un igloo cette semaine (rien à voir avec les bâtonnets de poissons concurrents ) rappelons qu’un scandale a éclaté lorsque les services de l’Etat britannique puis français ont découvert que des surgelés de la société suédoise Findus annoncés comme 100% purs bœuf contenaient en réalité du cheval.

Le ministre Benoit Hamon a révélé les premiers éléments de l’enquête réalisée par la répression des fraudes : une sorte de trafic entre Roumanie, Chypre et quelques autres pays, impliquant des sous-traitants, une spéculation de l’agro-alimentaire face aux droits des consommateurs.

Bien évidemment il est scandaleux de vendre un produit 100% pur bœuf et d’y inclure du cheval. Bien évidemment qu’ici la protection et l’information des consommateurs ont été bafoués et que cela doit être sanctionné. Findus clame son innocence et affirme avoir été trompé par des sous-traitants. La société dépose d’ailleurs plainte contre X.

Un vaste bal des hypocrites

Hypocrites d’abord la marque commerciale Findus lorsqu’elle affirme ne pas connaitre la provenance de la viande dans ses plats, qui a tout de même conduit à des centaines de milliers d’euros de frais en moins pour elle et les entreprises collaborant avec elles. Et quand bien même, n’est-ce pas le rôle de cette entreprise de contrôler la provenance de ses produits? Il a fallu que des fonctionnaires de la répression des fraudes britanniques et français révèlent le scandale !

Hypocrites ensuite la grande distribution, certes dans une moinde mesure: si ils ne sont bien sûrs pas en charge du contrôle d’un contenu qui leur a été vendus sous d’autres caractéristiques qu’il ne l’est en réalité, c’est bien un certaine rapacité grandissante ces dernières années qui peut être facteur pour certains fournisseurs de rogner sur la qualité.

Hypocrites aussi un certain nombre de commentateurs et d’individus qui demandent en temps ordinaire moins de moyens pour l’Etat,moins de réglementations et qui se félicitent de cette découverte par les services publics d’une opération frauduleuse.

Hypocrite aussi Benoit Hamon, qui se félicite des résultats de la DGCCRF alors que ce service souffre d’un vrai manque de personnel, certes entamé depuis Jacques Chirac mais qui n’est nullement amélioré ces derniers temps avec une faiblesse criante des quantités de recrutement.

Hypocrite aussi la direction actuelle de l’Union Européenne, qui base pourtant officiellement,  nombre de ses politiques sur la protection du consommateur mais, qui dominée aujourd’hui par des forces politiques de droite conservatrice qui ne veulent pas laisser plus de pouvoir à l’Union et à la décision publique, ne se met pas en situation de les faire respecter.

Hypocrites aussi les eurosceptiques, qui pour des raisons d’alternatives pour certains  ou plus grave, pour ne plus avoir d’Europe du tout pour d’autres, s’opposent à toute prérogatives européennes et qui par la suite s’indignent quand elle ne prend pas assez de pouvoir en matière alimentaire et de traçabilité.

Hypocrites enfin certains consommateurs: Oui, il est normal, je le répète, que lorsqu’un produit est étiqueté 100% pur bœuf, il ne contienne pas de cheval. C’est l’information, la décision du consommateur qui sont en jeu, celui d’être flexitarien végétarien ou autres ou, s’il mange de la viande, de savoir lesquelles.

Mais honnêtement voir des gens qui mangent des enfants animaux comme le veau s’indigner parce qu’ils mangent du cheval, comment dire…

Le cheval chez Findus: le bal des hypocrites #chevalgate | romainblachier.fr

Le scandale du cheval dans les plats préparés Findus passionne l’actualité. L’affaire montre une hypocrisie assez vaste dans l’affaire: la société visée mais aussi un certain nombre de commentateurs, d’acteurs et de consommateurs.

Pour ceux qui seraient restés dans un igloo cette semaine (rien à voir avec les bâtonnets de poissons concurrents ) rappelons qu’un scandale a éclaté lorsque les services de l’Etat britannique puis français ont découvert que des surgelés de la société suédoise Findus annoncés comme 100% purs bœuf contenaient en réalité du cheval.

Le ministre Benoit Hamon a révélé les premiers éléments de l’enquête réalisée par la répression des fraudes : une sorte de trafic entre Roumanie, Chypre et quelques autres pays, impliquant des sous-traitants, une spéculation de l’agro-alimentaire face aux droits des consommateurs.

Bien évidemment il est scandaleux de vendre un produit 100% pur bœuf et d’y inclure du cheval. Bien évidemment qu’ici la protection et l’information des consommateurs ont été bafoués et que cela doit être sanctionné. Findus clame son innocence et affirme avoir été trompé par des sous-traitants. La société dépose d’ailleurs plainte contre X.

Un vaste bal des hypocrites

Hypocrites d’abord la marque commerciale Findus lorsqu’elle affirme ne pas connaitre la provenance de la viande dans ses plats, qui a tout de même conduit à des centaines de milliers d’euros de frais en moins pour elle et les entreprises collaborant avec elles. Et quand bien même, n’est-ce pas le rôle de cette entreprise de contrôler la provenance de ses produits? Il a fallu que des fonctionnaires de la répression des fraudes britanniques et français révèlent le scandale !

Hypocrites ensuite la grande distribution, certes dans une moinde mesure: si ils ne sont bien sûrs pas en charge du contrôle d’un contenu qui leur a été vendus sous d’autres caractéristiques qu’il ne l’est en réalité, c’est bien un certaine rapacité grandissante ces dernières années qui peut être facteur pour certains fournisseurs de rogner sur la qualité.

Hypocrites aussi un certain nombre de commentateurs et d’individus qui demandent en temps ordinaire moins de moyens pour l’Etat,moins de réglementations et qui se félicitent de cette découverte par les services publics d’une opération frauduleuse.

Hypocrite aussi Benoit Hamon, qui se félicite des résultats de la DGCCRF alors que ce service souffre d’un vrai manque de personnel, certes entamé depuis Jacques Chirac mais qui n’est nullement amélioré ces derniers temps avec une faiblesse criante des quantités de recrutement.

Hypocrite aussi la direction actuelle de l’Union Européenne, qui base pourtant officiellement,  nombre de ses politiques sur la protection du consommateur mais, qui dominée aujourd’hui par des forces politiques de droite conservatrice qui ne veulent pas laisser plus de pouvoir à l’Union et à la décision publique, ne se met pas en situation de les faire respecter.

Hypocrites aussi les eurosceptiques, qui pour des raisons d’alternatives pour certains  ou plus grave, pour ne plus avoir d’Europe du tout pour d’autres, s’opposent à toute prérogatives européennes et qui par la suite s’indignent quand elle ne prend pas assez de pouvoir en matière alimentaire et de traçabilité.

Hypocrites enfin certains consommateurs: Oui, il est normal, je le répète, que lorsqu’un produit est étiqueté 100% pur bœuf, il ne contienne pas de cheval. C’est l’information, la décision du consommateur qui sont en jeu, celui d’être flexitarien végétarien ou autres ou, s’il mange de la viande, de savoir lesquelles.

Mais honnêtement voir des gens qui mangent des enfants animaux comme le veau s’indigner parce qu’ils mangent du cheval, comment dire…