• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

Quand France 5 fait la promotion d’un ouvrage du Waffen SS Saint-Loup sans avertir les téléspectateurs | romainblachier.fr

Il est très sympathique de vouloir faire des émissions sur le service public concernant la géographie, l’histoire et le patrimoine de notre pays mais il serait bien que Sacha Bollet, Sophie Jovillard et Jérôme Pitorin connaissent un peu leur sujet.

Tout à l’heure sur France 5 , lors de leur émission Echappées Belles,c’est un historien plus ou moins improvisé, « le Prince d’Auracanie  » qui leur a présenté dans un plan certes assez bref le « roi blanc des patagons », classique des librairies d’extrême-droite.

J’en ai bondi de ma chaise.

L’auteur en est Saint-Loup, pseudonyme d’un ancien Waffen SS, membre d’organisations de jeunesses collaborationniste, journaliste au très antisémite journal la Gerbe.

Toujours aujourd’hui référence pour la frange la plus radicale de l’extrême-droite; notamment le professeur de Lyon 3 Pierre Vial, il a, à travers ses ouvrages, milité pour la « pureté de la race ». Le roi blanc des patagons, montré à l’écran sans aucune réserve, est un ouvrage qui s’inscrit dans un cycle où l’auteur plaide pour ces patries charnelles, où la terre se mélange au souhait d’une ségrégation, d’une séparation des races

Il aurait été bien que le service public fasse son travail en avertissant l’éventuel lecteur tenté par l’ouvrage dont il est fait ici publicité via notre redevance. Surtout quand on est une émission qui se pique de culture, de géographie et d’histoire.

Quand France 5 fait la promotion d’un ouvrage du Waffen SS Saint-Loup sans avertir les téléspectateurs | romainblachier.fr

Il est très sympathique de vouloir faire des émissions sur le service public concernant la géographie, l’histoire et le patrimoine de notre pays mais il serait bien que Sacha Bollet, Sophie Jovillard et Jérôme Pitorin connaissent un peu leur sujet.

Tout à l’heure sur France 5 , lors de leur émission Echappées Belles,c’est un historien plus ou moins improvisé, « le Prince d’Auracanie  » qui leur a présenté dans un plan certes assez bref le « roi blanc des patagons », classique des librairies d’extrême-droite.

J’en ai bondi de ma chaise.

L’auteur en est Saint-Loup, pseudonyme d’un ancien Waffen SS, membre d’organisations de jeunesses collaborationniste, journaliste au très antisémite journal la Gerbe.

Toujours aujourd’hui référence pour la frange la plus radicale de l’extrême-droite; notamment le professeur de Lyon 3 Pierre Vial, il a, à travers ses ouvrages, milité pour la « pureté de la race ». Le roi blanc des patagons, montré à l’écran sans aucune réserve, est un ouvrage qui s’inscrit dans un cycle où l’auteur plaide pour ces patries charnelles, où la terre se mélange au souhait d’une ségrégation, d’une séparation des races

Il aurait été bien que le service public fasse son travail en avertissant l’éventuel lecteur tenté par l’ouvrage dont il est fait ici publicité via notre redevance. Surtout quand on est une émission qui se pique de culture, de géographie et d’histoire.