• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

2007 juillet | romainblachier.fr – Part 2

ça n’est pas une actualité fraiche puisque ce jeu à été présenté lors de la Fête des lumières de décembre 2006 mais je me suis rendus compte que nombre de lyonnais ne connaissaient pas cette initiative. J’apporte donc ma modeste pierre à sa promotion.Et puis c’est l’été, on a davantage le temps de jouer…

Vélo’v Racing est une course virtuelle dans les rues de Lyon, modélisées en 3D. Au guidon de votre Vélo’v, vous devrez voyager à travers la ville afin de collecter un maximum de lumignons lors de la fête des lumiéres… Un jeu trés lyonnais jusque dans sa conception.

En effet l’initiative en revient au Programme Lyonnais pour la Société de l’Information (Ville de Lyon – Grand Lyon) invitant les acteurs du jeu vidéo, membres de Lyon Game, à proposer une animation pour la Fête des Lumières. A l’issu de cet appel, le PLSI et Lyon Game ont sélectionné le projet de jeu vidéo proposé par B2B Games et Coyote software.

Télécharger le jeu (49.7Mo)

Cliquer ici pour obtenir le manuel d’utilisation du jeu.

La fête nationale Belge c’est le 21 Juillet et elle célébre la prestation de serment du premier Roi des Belges.

Vous ne le saviez pas ? Apparement nombre d’hommes politiques du pays non plus…

Plus grave, le futur Premier Ministre, le chrétien démocrate Yves Leterme semble confondre l’hymne  Belge dans sa version francophone et la Marseillaise comme on peut le voir sur cette vidéo…Certes la Branbaçonne a diverses versions mais tout de même…

A moins qu’il ne s’agisse d’une provocation, M.Leterme ayant dérapé à quelques reprises sur les francophones, qui ne seraient pas « en état intellectuel d’apprendre le flamand » ou que les seuls traits communs d’union qu’il reste entre Flamands et Wallons seraient certaines biéres le Roi et l’équipe nationale de football.Curieux pour querlqu’un qui entend gouverner la Belgique toute entiére…Il est vrai qu’il a déjà mené des campagnes en coalition avec un parti indépendantiste Flamand, le NVA.

Mais la Branbaçonne a le même air et les mêmes paroles en français et en flamand.Le leader de la droite néerlandophone, pas trés attaché au maintien de l’unité du pays même si il se dit opposé au sépratisme, a peut-être voulu marquer son dédain de la Belgique en tant que nation. La chose serait toutefois surprenante à l’heure où il a besoin de rassembler pour former un gouvernement.Monsieur Leterme est peut-être sectaire mais il a été en l’occurence surement plus ignorant qu’autre chose,  tout comme nombre de ses collégues du monde politique du pays.Ce n’est pas plus rassurant.

Gaffe Yves Leterme sur l’hymne national belge
envoyé par gumaes

C’est l’été: Soleil (en temps normal) vacances,soirées, découvertes,farniente, grillades et…West-Coast rap  (ou G-Funk, même si certains font une petite distinction entre les deux).

Inventé dans les rues des villes de Californie, le G-funk ou rap West Coast n’a pas pour le moment percé en France.

Le West Coast? Une version du rap plus lent, plus doucereux, lancé à Los Angeles par des artistes comme NWA ou Snoop Doggy Dog et aujourd’hui représenté notamment par The Game, une musique d’été, langoureuse.

L’imagerie est différente du rap traditionnel puisqu’aux antithèses de l’engagement social et politique trés fort à l’époque de son démarrage. Régnent alors sur l’autre côte des USA Public Enemy ou Krs-One.

Le soleil, les lows-riders,les tatouages, les nattes et les cheveux longs et défrisés, la farniente, les barbecues entre potes fondant l’imagerie du G-Funk mais aussi la guerre entre bandes ou les histoires de cul, dans une description tombant trop souvent, hélas, dans un machisme primaire…

L’esthétique est façon générale celle des gangs de Los Angeles.Nombre d’artistes de west coast à l’époque arboraient fièrement le rouge des Bloods ou le bleu des Crips qui sera longtemps d’ailleurs l’une des seules couleurs portées par le Crisp member Snoop Doggy Dogg, repéré par la célébrissime Dr Dre.

La tentative du rappeur Paris, de faire une synthése entre l’engagement d’un certain hip hop militant et du son west coast, notamment dans « Guerilla Funk » en 1994 qui détourne le nom G-Funk qui veut dire originellement Gangsta Funk échoue et ne fera pas d’émules.

Si l’album est d’une qualité musicale indiscutable, les propos extrémistes voire racistes du chanteur décrédibilseront   la démarche et le West Coast restera définitivement dans son imagerie gansgta et produisant un son downtempo,plus mélodieux que son frére New-Yorkais.

Lire la Suite


Céline Dodelin, de la compagnie Traversant 3, est une plasticienne qui en est à sa deuxième année de résidence à Gerland.

Ses travaux interviennent sur l’espace public pour modifier singulièrement la perception que nous avons de notre quotidien.

En 2006, sa démarche avait mis en exergue la présence de nature sauvage dans un quartier comprenant nombre des zone trés minérales.

Cette année la résidence intitulée les « Théâtres Végétaux » a pour but de mettre au centre de la ville ces petits espaces, notamment, mais pas seulement en intervenant dans celui, trés joli, de l’ENS-LSH.Une démarche complétée par un travail en relation avec les habitants du quartier et un atelier ouvert à tous.

Ce mercredi 25 juillet, dans le cadre de Tout l’monde dehors, c’est aux plus jeunes d’entre nous (à partir de 3 ans) que s’adressera cette démarche.

Venez découvrir , les histoires secrètes du quartier sous forme petits récits mis en musique ou en marionnettes pour des sensations de tous vos sens et découvrir tout simplement votre environnement.

Le rendez-vous sera le 25 juillet à 10h devant le parvis René Descartes (métro Debourg).

Plus d’infos:Tout l’monde dehors

Lyon est riche d’organisations écologiques, particulièrement dans le domaine de la décroissance.Je viens de découvrir un mouvement qui ne me semble, pour l’instant pas encore représentés dans notre ville, les Freegans.Le mouvement est en tout cas déjà présent en France.

Ce mouvement anti-consumériste radical a débuté à New-York, dans une Amérique où 4 millions de personnes seraient concernées par la malnutrition et la sous-alimentation et où des dizaines de milliards de dollards de produits manufacturés encore propres à la consommation sont jetés chaque année.

Le Freeganisme prône la récupération de ce gaspillage en faisant la collecte des poubelles des supermarchés et, de façon plus générale, en ne consommant au maximum du possible que ce qui est déjà laissé à l’abandon par la société de consommation.

Lire la Suite

C’est la grande mode des minivilles, ce petit  programme gratuit qui vous propose de constuire votre bourgade et de la faire grandir.

J’ai donc créé la mienne.

Pour la faire grandir cliquez là

Pour y installer de nouvelles industries cliquez là

Non seulement le Front National a les idées que l’on connait mais en plus nombre de ses élus régionaux en Rhône-Alpes se signalent réguliérement par un manque d’étude des questions régionales et des interventions qui prêteraient à sourire par leur outrance et/ou leur folklore si il ne s’agissait pas de l’avenir de notre région et de l’argent des contribuables ou si les propos tenus n’étaient pas, parfois, si glaçants.

On peut avoir un projet qui se veut différent de celui de la majorité de progrés mais ne pas étudier ses dossiers de façon aussi visible est un manque de respect pour ses électeurs.Les exemples sont nombreux et un nouvel exemple vient d’être donné par l’intervention ou plutot la lecture d’un texte faite par Monsieur Grangis, conseiller régional de ce parti qui a reussi à synthétiser les plus que discutables idées frontistes  et répondre en grande partie à côté de la question posée.

Depuis ce matin, la région débat sur l’adoption de « Rhône-Alpes 21 » un dispositif de recensement, de mise en réseau et d’objectifs en matière de démocratie participative et de développement durable.Au lieu de parler du projet proprement dit, le FN a ainsi évoqué les flux migratoires en Rhône-Alpes, parlé des traditions régionales, évoqué l’euthanasie, Bruxelles, les privatisations…Tout ou presque le programme du FN a été évoqué sans toujours grand rapport avec le sujet ni forcément en rapport avec les actions ou les compétences de la région.

Certes, il a abordé la question des exploitants agricoles, fidéle en celà à un FN qui souhaite le maintien d’une agriculture sans régles environnementale mais c’était bien l’un des seuls points qui avait un vague rapport avec la question posée.J’ai préféré, question de gout, en matière de défense des traditions rurales la sympathique présentation  des chevaliers des tilleuls des Baronnies par Jean Besson…Ah oui et aussi je suis injuste, Monsieur Grangis a mis en doute la véracité du changement climatique,y voyant une manipulation , tout comme la démocratie participative…Bruno Gollnisch a quand même par la suite fait une intervention d’explication de vote tout de même plus cadrée…

Le Grand Lyon et le Club des Villes Cyclables organiseront le 17e congrés des villes cyclables du 17 au 19 octobre dans notre ville.

Les objectifs sont le partage d’expériences autour de ce mode de transports, la réflexion autour de la place du vélo en ville et de ses conséquences en matière de cadre de vie, d’environnement et de nouvelle manière de conjuguer les temps de la vie urbaine, en collaboration avec l’Espace des Temps.

Des ateliers pratiques et une exposition feront aussi partie de l’évènement.

A terme le congrés des pistes cyclables espére amener à une compatibilité de ses systémes entre les différentes villes, comme le fait déjà dans le domaine automobile le réseau France Autopartage dont « La voiture autrement » est le représentant lyonnais et s’ouvrir vers les villes étrangéres, européennes mais également américaines puisque San Francisco a lancé un appel d’offres pour un systéme de cycles collectifs.