• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

Lou | romainblachier.fr

Dévoilée par Midi Olympique ce matin, annoncée également ce week-end par le Parisien, la chose vient de  m’être confirmée par une source interne au club:  Sébastien Chabal signe pour deux ans au Lou Rugby.

Le club qui devrait, sauf miracle, descendre en pro D2 la saison prochaine, pourra ainsi, le temps de se refaire une santé. Avant de remonter plus durablement, on l’espère, au plus haut niveau, continuer à attirer les spectateurs. Véritable équivalent d’un franchise player de sports US, la présence d’une figure aussi médiatique devrait attirer de nombreux sponsors dont le club a besoin pour maintenir et renforcer son tour de table de partenaires tout en contribuant à populariser davantage le ballon ovale dans notre ville. Cela devrait aussi confirmer certains contributeurs déjà existants, qui commençaient à douter un peu. Une superbe nouvelle pour le sport lyonnais.

Rentré trop tard de Paris. Pas pu voir un Lyon-Toulouse, première à domicile en Top14. Il parait que c’était pluvieux et que le LOU a rendu beaucoup de ballons. Défaite donc des promus face aux champions de France. Réactions d’après-match.

LOU-ST : LA ZONE MIXTE par LOURugby1896

 Ma pote et camarade Chaineze Kabouya, Adjointe au Maire de Vénissieux, est en ce moment en visite chez les socialistes algériens du FFS (Front des Forces Socialistes). Elle parle de son voyage ici, allez voir ses pérégrinations politiques. Vive les nouvelles technologies !

Du coup son chéri en profite opportunément pour aller avec Thierry Philip et moi-même à Saint-Etienne pour voir le Lou Rugby monter en Top 14 ce dimanche.

Cette fin d’après-midi le LOU rugby affronte Dax pour son deuxième match à domicile de la saison. Si le club lyonnais a connu la victoire lors des deux premiers affrontements, les victoires ont été obtenues contre de fort modestes formations et sans réellement de panache. Mais aujourd’hui les affaires sérieuses commencent. Pour tout savoir, j’ai posé trois question à Nicolas Raffaut, trois-quart centre de l’équipe de rugby de Lyon.

1-Pouvez vous vous présenter ? J’ai trente ans, je joue au poste de trois quart centre, j’ai commencé ma carrière professionnelle au stade Français, j’y suis resté quatre saisons, puis j’ai joué à Castres durant quatre années et enfin je suis arrivé en 2006 à Lyon lors du projet de montée de Christian Lanta. J’entame donc ma cinquième saison au Lou Rugby. J’ai choisi Lyon car primo le projet sportif était ambitieux et secondo Lyon est une ville où il est possible de préparer une reconversion de bon niveau. J’ai donc intégré en 2008 l’Em Lyon pour devenir responsable de Gestion d’entreprises, et en parallèle j’ai co-créé Alteractive, une société qui accompagne les PME dans leur démarche de développement durable.

2-Comment sentez-vous la saison qui vient ? Quels vont être vos objectifs ? Cette saison s’avère primordiale dans la stratégie du club. Le nouvel investissement des actionnaires montre à quel point il y a un fort désir d’évoluer en Top 14 l’année prochaine. L’objectif annoncé est clair, terminer premier à l’issue de la phase régulière. Cependant ce ne sont pas les finances qui font systématiquement gagner les matchs (je pense notamment aux équipes de Toulon et du Racing qui se sont déjà cassées les dents sur la Pro D2), il est sûr que d’avoir un effectif renforcé doit nous permettre d’être régulier, mais nous savons aussi que chaque match sera âpre et difficile, nécessitant sa dose d’agressivité et de détermination. Le championnat est très long et les autres équipes se sont aussi renforcées(Dax, Grenoble).

3-Qu’est-ce qui fait que le LOU rugby n’est pas un club comme un autre ? Le LOU Rugby est un club atypique, il possède une vraie culture universitaire, et sincèrement c’est difficile de conserver cet état d’esprit dans le monde du rugby professionnel. Cela demande du sérieux et une forte responsabilisation de la part des joueurs, mais au final le plaisir sur le terrain est décuplé. L’autre particularité est que ce club a toujours nourri de grandes ambitions sans avoir un vrai soutien, aujourd’hui nous sentons que les choses évoluent. Avec la construction du nouveau stade, il me semble enfin que les grands acteurs politiques et économiques de Lyon nous soutiennent dans notre croisade vers le Top 14.

Le LOU rugby, qui vise la montée cette année a remporté son premier match de la saison (22 à 9) au cours d’un match qui ne fut réellement passionnant qu’à partir de la seconde mi-temps. Les lyonnais étaient d’ailleurs menés 9 à 6 à la fin des 40 premières minutes face à une escouade aixoise bien moins armée sur le papier.

Si avec une demie-douzaine de recrues, il faut le temps que la mayonnaise prenne, c’est sans doute avec des performances un peu plus convaincantes qu’aujourd’hui pour accrocher le haut du panier. Aix, l’adversaire du jour est l’un des petits poucets du championnat et n’a du son maitien qu’aux mésaventures de Montauban. Le menu sera tout de même plus copieux contre des écuries comme Oyonnax ou Albi.

Reste le plaisir de la rentrée tout à l’heure au stade Vuillermet, passer un match avec de bons copains, en revoir d’autres après avoir passé un fort agréable après-midi en amicale compagnie. Reste que le jeu en touche fut satisfaisant, ce qui est bon signe pour une équipe renouvelée en partie. Reste qu’il faut tout de même monter d’un cran pour le rugby de Lyon.

Le match vient de finir et Olivier Ginon, actionnaire principal d’un club vaincu se coltine une offre: Le président du club voisin de Bourgoin, sitôt la défaite de Lyon consommée, vient proposer de racheter son club. Gaston Maullin a-t-il pensé négocier un bon prix auprès d’un homme déçu par le fait de devoir rester en seconde division un an de plus ? La démarche manque d’élégance et aurait mérité de laisser à Ginon le temps de digérer la défaite. Dans le vestiaire celui-ci a fixé comme objectif la première place de la saison régulière l’année prochaine et demandé un tour de table des principaux partenaires, privés et public pour qu’il soutiennent davantage le club.

Il est vrai que sur 30 clubs pro en France, le conseil général du Rhône est celui qui soutient le moins son équipe. Et puis, capitale économique ou pas, partenaires prestigieux ou pas, le budget actuel n’est pas si différent d’une équipe de dimension théoriquement plus modestes comme Oyonnax.Le LOU a besoin d’argent. Il va falloir recruter pour monter vite. A mon humble avis la chose commence par le recrutement d’un excellent pilier droit (oui c’est rare un pilier droit, presque autant qu’une bonne quenelle dans un restaurant parisien ou une augmentation de salaire sous Sarkozy, c’est dire !) et d’un finisseur supplémentaire. A mon avis car j’y étais moi aussi à cette finale du championnat de seconde division de rugby qui se déroulait à Brive entre Lyon et La Rochelle.

Lire la Suite

Zou je ne prend pas souvent de vacances et quand c’est le cas elles sont courtes mais cette semaine m’a fait du bien.

En plus quelque part le séjour avait un côté citoyen puisqu’il contribuait à relance l’économie d’un pays qui en a bien besoin: La Grèce dont l’ile de Rhodes où j’ai séjourné quelques jours fait partie! Je ne vais pas vous saouler avec mes vacances Ceci pour rassurer le monsieur de l’agence de voyages qui m’a dit « Romain Blachier ? Ah mais vous êtes surement le blogueur !  » en me tendant mes billets d’avion,c’était très bien.

Du coup

-je n’ai pas encore dépouillé vos questionnaires sur ce blog et la création éventuelle d’autres blogs. Vous pouvez donc continuer à jouer et à tenter de gagner en répondant ici. Mais on s’en reparle

-Du retour de plus en plus évoqué de mon copain Dominique Strauss-Kahn, de son entourage et de ce que cela m’inspire. Mais on s’en reparle.

-De la situation de Guilherme Auka-Azanga. Mais on s’en reparle. Vite.

-De la conférence de presse officielle d’annonce par Gérard Collomb du nouveau projet de ville de Gerland.Mais on s’en reparle.

-De l’accession du Lou à la finale de pro D2 en battant aujourd’hui Pau. Si Lyon bat La Rochelle le week-end prochain, le club sera en Top 14, l’élite du rugby français! Mais on s’en reparle.

-De l’Olympique lyonnais qui a in-extremis réussi à finir second du championnat de foot et donc à se qualifier directement pour la Champion’s League. Désolé mon cher Homer ! Mais on s’en reparle.

-Du mariage éventuel d’Alain Lambert avec Océane sous ma direction et écharpe tricolore avec le patronage de Olympe,Guy Birenbaum (Olympe insiste Guy!) Manue, Nicolas J (qui en parle ici) et Ptite shaya et aussi Gazelle ordinaire. Mais non ça on s’en reparle pas, c’est un délire de blogueurs un peu hermétique…quoi que si ça se faisait on ferait du bruit dans le landernau !

-D’un projet drôle, sympa et ouvert à tous que j’ai proposé à Jérôme Manin, mon troll avec qui nous avons des hauts et des bas et qui s’y est lancé avec enthousiasme. Mais on s’en reparle.

-Du TOP et de Gérard Collomb qui demande à Michel Mercier d’être un peu responsable. Mais on s’en reparle. Certainement.

-Des apéros facebook et de la catastrophe qu’aurait pu être celui de Lyon. Mais on s’en reparle. Ou pas.

-De ma commission économie et des développeurs qui travaillent à mes côtés. Mais on s’en reparle.

-D‘une opération mode et blogs (eh oui!) que nous conduisons avec la fantastique Camille D’essayage.
Mais on s’en reparle. 

-De la (enfin) nouvelle gestion des commentaires sur Lyon Capitale. Mais on s’en reparle. Peut-être.

-De ma discussion sur la radio RCF avec un prêtre. Mais on s’en reparle.

Et de plein de lectures, de rencontres et tout. Mais on va pas parler de tout. Il y a déjà embouteillage. Non?


 Non ce n’est pas pour parler du nouveau match nul que vient de faire l’équipe de rugby de Lyon (22 à 22) tout à l’heure contre Pau dans une partie plutôt intéressante mais qu’ont fait laissé échapper nos joueurs que je viens écrire ce billet. J’évoquerais la chose dans ma chronique sur Lyon Sports. 

Non, je viens juste rapporter une excellente initiative de nos garçons à ballon ovale qui font tant fantasmer ma voisine Sasa.

Le Lou rugby a en effet décidé d’organiser une tombola dont le montant sera intégralement reversé à Médecins du Monde. On peut acheter les billets en ligne ici. Le prix est libre et les lots à gagner intéresseront sans nul doute les fans d’ovalie et les jeunes filles amatrices de beaux garçons puisque outre des maillots dédicacés, on peut gagner un diner avec les joueurs ou une journée entière avec eux.

ps: on peut aussi aider Haiti en cliquant la, ici ou ici.