• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

Pro D2 | romainblachier.fr

Le LOU rugby, qui vise la montée cette année a remporté son premier match de la saison (22 à 9) au cours d’un match qui ne fut réellement passionnant qu’à partir de la seconde mi-temps. Les lyonnais étaient d’ailleurs menés 9 à 6 à la fin des 40 premières minutes face à une escouade aixoise bien moins armée sur le papier.

Si avec une demie-douzaine de recrues, il faut le temps que la mayonnaise prenne, c’est sans doute avec des performances un peu plus convaincantes qu’aujourd’hui pour accrocher le haut du panier. Aix, l’adversaire du jour est l’un des petits poucets du championnat et n’a du son maitien qu’aux mésaventures de Montauban. Le menu sera tout de même plus copieux contre des écuries comme Oyonnax ou Albi.

Reste le plaisir de la rentrée tout à l’heure au stade Vuillermet, passer un match avec de bons copains, en revoir d’autres après avoir passé un fort agréable après-midi en amicale compagnie. Reste que le jeu en touche fut satisfaisant, ce qui est bon signe pour une équipe renouvelée en partie. Reste qu’il faut tout de même monter d’un cran pour le rugby de Lyon.

Le match vient de finir et Olivier Ginon, actionnaire principal d’un club vaincu se coltine une offre: Le président du club voisin de Bourgoin, sitôt la défaite de Lyon consommée, vient proposer de racheter son club. Gaston Maullin a-t-il pensé négocier un bon prix auprès d’un homme déçu par le fait de devoir rester en seconde division un an de plus ? La démarche manque d’élégance et aurait mérité de laisser à Ginon le temps de digérer la défaite. Dans le vestiaire celui-ci a fixé comme objectif la première place de la saison régulière l’année prochaine et demandé un tour de table des principaux partenaires, privés et public pour qu’il soutiennent davantage le club.

Il est vrai que sur 30 clubs pro en France, le conseil général du Rhône est celui qui soutient le moins son équipe. Et puis, capitale économique ou pas, partenaires prestigieux ou pas, le budget actuel n’est pas si différent d’une équipe de dimension théoriquement plus modestes comme Oyonnax.Le LOU a besoin d’argent. Il va falloir recruter pour monter vite. A mon humble avis la chose commence par le recrutement d’un excellent pilier droit (oui c’est rare un pilier droit, presque autant qu’une bonne quenelle dans un restaurant parisien ou une augmentation de salaire sous Sarkozy, c’est dire !) et d’un finisseur supplémentaire. A mon avis car j’y étais moi aussi à cette finale du championnat de seconde division de rugby qui se déroulait à Brive entre Lyon et La Rochelle.

Lire la Suite

Pro D2 | romainblachier.fr

Le LOU rugby, qui vise la montée cette année a remporté son premier match de la saison (22 à 9) au cours d’un match qui ne fut réellement passionnant qu’à partir de la seconde mi-temps. Les lyonnais étaient d’ailleurs menés 9 à 6 à la fin des 40 premières minutes face à une escouade aixoise bien moins armée sur le papier.

Si avec une demie-douzaine de recrues, il faut le temps que la mayonnaise prenne, c’est sans doute avec des performances un peu plus convaincantes qu’aujourd’hui pour accrocher le haut du panier. Aix, l’adversaire du jour est l’un des petits poucets du championnat et n’a du son maitien qu’aux mésaventures de Montauban. Le menu sera tout de même plus copieux contre des écuries comme Oyonnax ou Albi.

Reste le plaisir de la rentrée tout à l’heure au stade Vuillermet, passer un match avec de bons copains, en revoir d’autres après avoir passé un fort agréable après-midi en amicale compagnie. Reste que le jeu en touche fut satisfaisant, ce qui est bon signe pour une équipe renouvelée en partie. Reste qu’il faut tout de même monter d’un cran pour le rugby de Lyon.

Le match vient de finir et Olivier Ginon, actionnaire principal d’un club vaincu se coltine une offre: Le président du club voisin de Bourgoin, sitôt la défaite de Lyon consommée, vient proposer de racheter son club. Gaston Maullin a-t-il pensé négocier un bon prix auprès d’un homme déçu par le fait de devoir rester en seconde division un an de plus ? La démarche manque d’élégance et aurait mérité de laisser à Ginon le temps de digérer la défaite. Dans le vestiaire celui-ci a fixé comme objectif la première place de la saison régulière l’année prochaine et demandé un tour de table des principaux partenaires, privés et public pour qu’il soutiennent davantage le club.

Il est vrai que sur 30 clubs pro en France, le conseil général du Rhône est celui qui soutient le moins son équipe. Et puis, capitale économique ou pas, partenaires prestigieux ou pas, le budget actuel n’est pas si différent d’une équipe de dimension théoriquement plus modestes comme Oyonnax.Le LOU a besoin d’argent. Il va falloir recruter pour monter vite. A mon humble avis la chose commence par le recrutement d’un excellent pilier droit (oui c’est rare un pilier droit, presque autant qu’une bonne quenelle dans un restaurant parisien ou une augmentation de salaire sous Sarkozy, c’est dire !) et d’un finisseur supplémentaire. A mon avis car j’y étais moi aussi à cette finale du championnat de seconde division de rugby qui se déroulait à Brive entre Lyon et La Rochelle.

Lire la Suite