• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

Mention encourageant


Bien évidemment une enquête d’opinion ne fait pas l’élection, bien évidemment une réponse à une question ne vaut pas bulletin dans l’urne mais la publication demain par Paris-Match d’un fort encourageant sondage est toujours un évènement plaisant.

Le magazine du poids des mots et du choc des photos a ainsi mandaté l’Ifop pour sonder les Lyonnais.

L’institut a retenu l’hypothèse de trois listes au premier tour:

Une liste emmenée par Gérard Collomb, la seconde dirigée par Dominique Perben pour Millon-UMP-De Villiers, et une dernière (A laquelle, à part pour faire diversion et sauf grosse surprise, personne ne croit sérieusement, tant Mercier, le représentant de l’UDF dans le Rhône propose des places à certains militants directement sur les listes de Perben, tant les listes et le budget n’ont pas été bouclées, tant de l’aveu même  de nombre de cadres, il a accord finalisé ou presque avec la droite, accord qui divise profondément leur organisation d’ailleurs) de l’UDF-Modem autour de Christophe Geourjon.

Au premier tour, le maire arriverait en tête avec 49%. M.Perben serait derrière avec 32%, soit 17 points de retard. Enfin, l’UDF-Modem serait à 8%.Pour le deuxième tour, le Maire des Lyonnais gagnerait très largement, avec 58% contre 42 à l’ancien premier magistrat de Chalon-sur-Saone.

Plusieurs leçons dans ce sondage:

-L’ampleur de l’avance du Maire sortant et de ses listes d’union de la gauche et de la société civile est élevée.Le Maire de Lyon est populaire dans toutes les classes d’ages à l’exception des plus anciens (ce qui ne me surprend pas, à Lyon le clivage politique est trés générationnel) et dans presque toutes les catégories de la population.Par ailleurs le premier magistrat, si il est fort logiquement plébiscité par les électeurs de gauche prend une part significative de l’électorat de droite et est majoritaire chez les électeurs de François Bayrou et les indépendants.

-La relance à droite de la course au places éligibles même en cas de défaite, qui fait rage depuis quelques semaines dans le camp de Dominique Perben va surement reprendre de plus belle entre les différentes composantes villéristes,millonistes, UMP etc…de ses listes.Elle risque, au cas où le deal avec l’UDF ne soit pas définitivement bouclé, de réduire la marge de manœuvre, les propositions en matière de postes et de places sur les listes de l’ancien Maire de Chalon-sur-Saône pour s’assurer leur ralliement.Et avec ce sondage la future mariée Perben devient peut-être soudain moins attirante pour les amis de Christophe Geourjon.

La faiblesse de l’UDF-Modem.8% dans un sondage à Lyon c’est vraiment pas terrible.D’autant que cette organisation fait parti de celles qui sont en général surévaluées dans les sondages, ayant plus de sympathies dans l’opinion que d’électeurs.

Question: Combien d’électeurs sur ces 8% en cas d’autonomie vont voter pour Perben juste que ce que l’UDF aurait fait un accord avec lui?3%,4%? Moins?
Et en cas d’échec aux municipales, qu’est-ce qui empêchera un Perben qui aura besoin d’un point de chute de tenter de chiper le conseil Général à ses alliés UDF affaiblis?

Pendant ce temps au MODEM, nombre de militants ne souhaitent pas l’alliance programmée depuis des mois avec Perben et annoncent leur intention de faire campagne à leur façon.

Sébastien Perros, qui a refusé la tête de liste dans le premier arrondissement proposée par Christophe Geourjon, pour ne pas cautionner dit-il, la future alliance avec Perben et ses copains ont ouvert un blog de campagne que vous pouvez trouver ici à www.modem69.org .En campagne quand même malgré tout quoi.

Mot-Clé : collomb, de villiers, geourjon, lyon, millon, modem, municipales, perben, Perros, ps, romain blachier, sondage, udf, ump